Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bienvenue à la Croix-Bleue !

Sur le petit écran, nous étions des héros sans peur et sans reproches, des aventuriers dotés d'aptitudes extraordinaires... C'était cela l'important pour le public, la raison pour laquelle il nous admirait. Mais hors des projecteurs, nous étions simplement des hommes... avec nos fêlures, notre besoin d'une une vie *normale*, notre envie de fonder une famille. Tout -et plus encore- ce que nous a apporté la *Croix-Bleue*, et qu'on aimerait partager avec vous.

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles paraît-il ! (Jim)

Publié le 4 Janvier 2015 par Jim in Davy - Elisabeth, Wata

  Voilà. Ceux de la Croix-Bleue sont partis, encore une fois en regrettant de ne pas avoir pu parler aux Crockett ni à Wata.

MarIe en est malade de frustration. Tous les jours c'était la première et la dernière chose qu'elle faisait : essayer de contacter Wata, puis Bill. Et jamais aucune réponse.

On avait beau lui dire qu'un éclaireur avait passé une semaine ici en octobre, et qu'il nous avait parlé de son chef avec toujours autant d'admiration et de respect, elle ne démordait pas de l'idée de l'entendre par lui-même dire qu'il allait bien. Pourtant elle sait que notre ami nous fait déjà une fleur de penser à nous deux fois l'an...

C'est là qu'on voit vraiment la différence entre nos deux "générations". Nous, on se contente de savoir que tout va bien, sans imaginer le pire à chaque cavalier qui passe. On est du genre : pas de nouvelles, bonnes nouvelles. Nos montres marchent en cas d'extrême urgence, et ça nous suffit.

Les autres ont l'habitude de s'appeler pour un oui ou pour un non, avec leurs téléphones, leurs ordinateurs et je ne sais pas quoi encore. L'équipe porte encore la montre en souvenir, par habitude, mais c'est plus par nostalgie des temps glorieux de notre jeunesse que par réel besoin.

Enfin bref... Tout ce discours pour dire que rester en contact est une belle idée. Encore faut-il que l'envie de communiquer soit là.

Et ce n'est pas le cas de Bill. Ni d'aucun membre de la famille Crockett pour l'instant. Il n'ont toujours pas pardonné le fait que personne n'ait empêché Davy d'aller à Fort Alamo. Parfois, de temps en temps, on reçoit un appel pour dire que tout va bien. En général c'est Becka qui nous fait un topo des faits nouveaux au Tennessee. Mais c'est silence radio quand ils savent que ceux de la Croix-Bleue sont là.

Bien dommage que tout cela se passe ainsi. On espère qu'à force, ils comprendront que c'était le choix de Davy de ne rien savoir. Et surtout que rien n'indique qu'il ne serait pas parti aussi, même en restant à la maison.

Oh fait, tu nous manques Grand Ecureuil Blanc !

Commenter cet article