Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bienvenue à la Croix-Bleue !

Sur le petit écran, nous étions des héros sans peur et sans reproches, des aventuriers dotés d'aptitudes extraordinaires... C'était cela l'important pour le public, la raison pour laquelle il nous admirait. Mais hors des projecteurs, nous étions simplement des hommes... avec nos fêlures, notre besoin d'une une vie *normale*, notre envie de fonder une famille. Tout -et plus encore- ce que nous a apporté la *Croix-Bleue*, et qu'on aimerait partager avec vous.

Anaïs, digne file de son père ! (Caroline)

Publié le 13 Janvier 2015 par Caroline in Daniel, Anaïs

Faut croire que c'est dans les gènes ! L'appel du ciseau...

Un moment d'inattention pendant que je raccommodais les pantalons neufs de Daniel (qu'il avait massacrés en même temps que sa cuisse gauche en faisant des acrobaties au skatepark), et la catastrophe est arrivée.

Pour ce qui est de Dany, il est bien brave et supporte la douleur sans se plaindre. C'est peut-être aussi parce qu'il sait qu'il avait dépassé les limites, et qu'il a été victime du fameux *effet boomerang* plus puissant que la *loi de Murphy*.

Enfin bref. Pour en revenir à notre Colombe, j'aurais pleuré de rage en découvrant la mèche de ses si beaux longs cheveux noirs sur le sol de sa chambre. Et sa petite tête presque rasée derrière l'oreille.

La pauvre, elle n'a jamais vu son père aussi furieux, et pourtant avec un ado à la maison il y a presque quotidiennement matière à affrontement. Mais là, Anaïs a découvert que son papa pouvait aussi se fâcher contre elle, et elle en a été toute retournée.

Abel aussi en était malade. Tellement furax qu'il n'a pas pu s'occuper de la tête de sa fille avant le souper.

Mais comme d'habitude, il a fait des merveilles pour réparer les dégâts. Bien sûr, on a dû dire adieu aux couettes et serre-têtes de princesse, mais avec sa coupe toute courte, notre petite pestouille ressemble encore plus à son père.

Ah, les joies d'être parents !

Commenter cet article