Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bienvenue à la Croix-Bleue !

Sur le petit écran, nous étions des héros sans peur et sans reproches, des aventuriers dotés d'aptitudes extraordinaires... C'était cela l'important pour le public, la raison pour laquelle il nous admirait. Mais hors des projecteurs, nous étions simplement des hommes... avec nos fêlures, notre besoin d'une une vie *normale*, notre envie de fonder une famille. Tout -et plus encore- ce que nous a apporté la *Croix-Bleue*, et qu'on aimerait partager avec vous.

On aimerait tous pouvoir tirer le rideau comme ça... (Ibrahim)

Publié le 14 Octobre 2014 par ibrahim in Rudy et Suzanne

  ... Mais qu'est-ce que ça fait mal quand même !

C'est allé tellement vite !

Dire qu'à notre départ pour le ranch à fin juin, il paraissait en pleine forme ! Bon, il se plaignait bien d'avoir quelques problèmes digestifs, mais à son âge, il n'y avait rien d'inquiétant...

Et nous voilà, à peine trois mois plus tard, revenant de lui avoir dit adieu.

Et pourtant oui, les circonstances de la séparation ont été *idéales*, avec tous les guillemets qu'on peut y mettre.

Dès qu'il a appris que son pancréas et son foie ne lui laissaient que peu de temps, Rudy ne s'est pas assis parterre pour se lamenter. En homme d'action cartésien qu'il était, il a profité de chaque jour pour mettre en ordre toutes ses affaires.

Ça a commencé par ce dîner regroupant tous ses proches...

Puis il y a eu l'instauration des *convocations dans mon boudoir*. En fait un moment privilégié qu'il choisissait de passer avec un ami proche, quand il se sentait assez en forme... On a tous eu le privilège d'un tête à tête dans son bureau. Le contenu de nos échange ne regarde que nous, mais on en est tous ressorti chamboulé.

Et il ne faut pas oublier ses mémoires qu'il a enfin terminées. Il n'a jamais eu l'intention de les publier (et d'ailleurs certains ne laisseraient jamais la chose se faire), mais son témoignage n'a pas de prix pour nous.

Il est vraiment allé jusqu'au bout de lui-même. Et lorsque la volonté n'a plus suffi pour se lever, et que Tania (son infirmière à domicile) est devenue plus importante que Suzanne auprès de lui, il a décidé de tirer sa révérence...

Il a tout planifié. Le jour, l'heure, les petites tartelettes au citron et la marque du thé pour accompagner les cachets... jusqu'aux personnes qu'il espérait voir à ce moment-là.

Inutile de dire que Oscar, Steve, Marianne, Yvan, Gloria et Edouard se sont sentis honorés d'être les heureux élus.

La suite aussi a été organisé jusqu'au moindre détail. La cérémonie au crématoire... le nom du pasteur... tout juste pas le sermon, mais les musique à diffuser...le restaurant pour la collation a même été réservé...

Il a totalement refusé de faire revenir ceux du ranch. Par contre, il a demandé à ce qu'une petite cérémonie soit organisée à la fin de l'année...

Oui, il est parti sereinement, sans regrets, sans précipitation... en remerciant le Ciel de lui avoir accordé une vie riche, pleine de succès et d'affection...

Ça n'empêche que pour ceux qui restent et qui l'aimaient, la souffrance est bel et bien là...

Commenter cet article