Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bienvenue à la Croix-Bleue !

Sur le petit écran, nous étions des héros sans peur et sans reproches, des aventuriers dotés d'aptitudes extraordinaires... C'était cela l'important pour le public, la raison pour laquelle il nous admirait. Mais hors des projecteurs, nous étions simplement des hommes... avec nos fêlures, notre besoin d'une une vie *normale*, notre envie de fonder une famille. Tout -et plus encore- ce que nous a apporté la *Croix-Bleue*, et qu'on aimerait partager avec vous.

Pourquoi *Chuck* ? (Rémi)

Publié le 28 Septembre 2014 par Rémi in Karim

   Bon... ben puisque officiellement Angèle et moi on est en *pause*... Eh oui, encore ! Il y a des choses qu'on doit mettre au point chacun de son côté.

Bref. Là n'est pas le sujet de ce soir.

On est dimanche soir. Trop tôt pour aller au lit, et FB, franchement, à part les photos de chats et de potes bourrés à la fête des vendanges, y'a rien d'intéressant.

Et c'est là que je me suis souvenu du fait que j'ai promis à Alicia d'expliquer pourquoi le nouveau copain de mon filleul est surnommé *Chuck*.

C'est tout con. Une association d'idées qui m'est venue comme ça, quand Greg a montré l'appareil qui permet à Karim de marcher seul.

Le nom officiel de ce truc est... ben on ne sait pas trop : déambulateur est le plus courant. Mais franchement, ça fait vraiment 4e âge de l'appeler comme ça. En plus, c'est long à dire, et surtout pas glamour pour deux sous.

En anglais, c'est à peine mieux : Walker

Alors le cerveau du tonton préféré du petit bonhomme a carburé tout seul. De Walker, il a passé à Texas Ranger... et de Texas Ranger, ben le pas était facile jusqu'à Chuck Norris (*the famous* avé l'assent dit)...

Et c'est comme ça que depuis la rentrée, la famille Greg ne débarque nulle part sans l'ami Chuck.

Oh, Karim est encore bien loin de n'utiliser que ça pour se déplacer ! Pour le moment, c'est pour aller d'un coin à l'autre à l'intérieur, avec ses attelles qui lui bloquent les genoux. Mais la physio a bon espoir qu'un jour, il gère tout seul cet appareil, autant dehors que dedans.

Mais ça... c'est pour plus tard. Pour le moment, il est bien embêté avec son plâtre qui s'est barré, en empirant encore les choses. Pauvre petit, voilà qu'il se retrouve avec un plâtre plus grand (jusqu'à mi-cuisse) et une recommandation à ne pas trop le laisser vagabonder à plat ventre.

Et ça, pour un petit bonhomme plein de vie de bientôt 3 ans, qui en plus ne comprend pas pourquoi il a ce truc vert autour d'une jambe qu'il ne sent pas, c'est pas évident !

Commenter cet article