Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bienvenue à la Croix-Bleue !

Sur le petit écran, nous étions des héros sans peur et sans reproches, des aventuriers dotés d'aptitudes extraordinaires... C'était cela l'important pour le public, la raison pour laquelle il nous admirait. Mais hors des projecteurs, nous étions simplement des hommes... avec nos fêlures, notre besoin d'une une vie *normale*, notre envie de fonder une famille. Tout -et plus encore- ce que nous a apporté la *Croix-Bleue*, et qu'on aimerait partager avec vous.

Il faut du temps pour digérer... (Rudy)

Publié le 8 Août 2014 par Rudy in Rudy et Suzanne

Le problème, c'est que je n'en ai pas, du temps ! Il y a tant de choses à faire, et les mois qui sont comptés...

Au moins, en m'occupant de régler mes affaires, je n'aurai pas le loisir de m'inquiéter de la suite...

Ce n'est pas mon sort qui est en cause. Il faut bien fermer le rideau un jour, et j'en suis arrivé à l'âge où on commence à se demander si Là-Haut on ne nous a pas oublié...

Non, le pire dans l'histoire, c'est tout ce que je laisse derrière.

- C'est Suzanne, qui n'en peut plus de pleurer même si elle essaie de se montrer forte devant moi.

- C'est Yasmine, auprès de qui j'aurais tellement voulu être le jour de la signature de son contrat au Centre. Bien sûr, elle me donne régulièrement de ses nouvelles lorsqu'elle est là-bas, elle me parle du projet ultra-secret dans lequel elle est investie depuis tout ce temps, et me demande même des conseils, mais cela n'a rien à voir avec son intégration en tant qu'employée à part entière...

- C'est Karim et Anaïs que je ne verrai pas grandir

- C'est Daniel qui n'aura plus de "papy" vers qui se tourner pour l'aider à passer son adolescence... La si belle et gentille Jessica, avec qui je ne pourrai plus disputer des interminables parties d'échec...

- C'est ma petite Gloria dont je ne verrai pas le gros ventre, ni son sourire heureux en quittant l'église au bras de son Edouard de mari...

- Et c'est tous les autres... Cette famille dans laquelle je suis tombé par hasard, et qui m'a apporté tant de bonheur, de tendresse, de soutien...

Grâce à vous tous, ma vie a pris un sens... Et c'est réconfortant de vous savoir là pour entourer ma Suzanne lorsque je ne serai plus là.

Pour moi, ça va aller, ne vous en faites pas. S'il vous plaît, n'en faîtes pas trop. La vie continue vaille que vaille...

Profitons des bons jours...

Commenter cet article