Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bienvenue à la Croix-Bleue !

Sur le petit écran, nous étions des héros sans peur et sans reproches, des aventuriers dotés d'aptitudes extraordinaires... C'était cela l'important pour le public, la raison pour laquelle il nous admirait. Mais hors des projecteurs, nous étions simplement des hommes... avec nos fêlures, notre besoin d'une une vie *normale*, notre envie de fonder une famille. Tout -et plus encore- ce que nous a apporté la *Croix-Bleue*, et qu'on aimerait partager avec vous.

Pour un train qui part... (Ibrahim)

Publié le 3 Avril 2014 par Ibrahim in Ibrahim - MarIe, Starsky, Terry, Rudy et Suzanne, Rémi

 ... Un autre arrive... à l'autre bout du tunnel... Pour un oiseau bleu que l'on captive... l'autre danse dans le ciel...

Je l'aimais bien cette chanson, dans le temps ! Et comme ma future femme avait le béguin pour Shake (celui qui la chantait)...

Enfin bref, on ne va pas de nouveau faire le vieux qui ressasse ses souvenirs assis sur son banc devant la maison. Sérieux, il me semble que je ne publie que ça !

Cette fois, c'est vraiment pour parler de notre présent. Et c'est vrai que cette semaine aurait très bien pu être la muse de celui qui a composé ce morceau :

Regardez un peu :

 

- Starsky a commencé sa retraite. Pour ça il a fait fort le 1er avril ! Pour célébrer la fin de sa carrière, il a passé la journée aux 30 Glorieuses, à servir les clients, jouer aux cartes avec les habitués, et accueillir ses collègues qu'il avait invités à passer quand ils voulaient (ou pouvaient) pour prendre un apéro.

Inutile de dire que si les premiers sont venus boire le café avant de prendre leur service, les derniers sont partis bien tard dans la nuit... et que quelques voitures sont restées parquées devant le café.

- Terry a débuté son nouveau job.

Le pauvre il a un peu déchanté. Il est partait mardi matin à 6h00, tout heureux dans sa nouvelle tenue de travail : une blouse bleue qui lui descend jusqu'à mi-cuisses... Dommage, il était de retour à midi...

Bon, c'est toujours mieux que rien, mais Kamill avait oublié de lui dire qu'il n'aurait pas d'horaires fixes, et que suivant où et combien de bêtes il aurait à charger, ses journées pouvaient être plus ou moins longues...

Une chose à laquelle on devra s'habituer, c'est l'odeur de ses habits... Ce n'est pas qu'on est délicats, mais quand même, il y a des limites...

 

- Rudy est sorti de l'hôpital hier matin. Oscar et Suzanne sont allés le chercher pour l'amener à la maison (enfin chez nous). C'est impressionnant comme il s'est bien remis, malgré sa cabriole.

Pour le moment, c'est un coq en pâte, et il a eu droit à son premier *jeudi Anaïs*, le veinard!

- Mon petit bébé va de nouveau partir pour les vacances.

On devrait s'y attendre, depuis le temps qu'elle nous fait faux-bond pendant ses congés. Mais non... c'est toujours le même pincement au coeur quand elle nous annonce son départ.

On aimerait lui demander de rester vers nous, ne serait-ce que pour faire sa chambre à fond (et elle en a besoin, croyez-moi)... Mais comment refuser notre bénédiction quand le billet d'avion arrive avec une lettre officielle réclamant Yasmine à grands cris ?

 

- Et pour terminer, qui est-ce qui est en train de boire le café au salon, pendant que je me fends d'un article long comme le bras ?

Angélique !

Oui, la geôlière du coeur de notre grand Rémi en personne ! Qui aurait cru qu'ils se remettraient ensemble, après tant de mois à voir notre garçon errer comme une âme en peine ?

Et pourtant, elle est là ! Toujours aussi sympa, toujours aussi intéressante... Ah, ça fait plaisir !

 

Bon, c'est tout pour ce soir... merci de m'avoir lu. 

Commenter cet article